«Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains, aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques» Jean Jaurès

Le Matin 12.04.18 - L'hélico rentre par la route

Articles interceptés dans la presse
Avatar de l’utilisateur
arollablabla
Agitateur
Agitateur
Messages : 2822
Enregistré le : 04 juin 2007, 15:37
Localisation : Rond-Point Arolla
Contact :

Le Matin 12.04.18 - L'hélico rentre par la route

Message non lupar arollablabla » 12 avr. 2018, 18:06

INSOLITE - Victime d'une panne mystérieuse, un Super-Puma de l'armée, affrété à la Patrouille des Glaciers, a dû être désossé pour passer les tunnels du val d'Hérens (VS).

Le "désossage" d'un Super-Puma a tenu la vedette à Arolla (VS) ces derniers jours. Tombé en panne pour une raison que l'on ignore, l'hélicoptère vedette de la flotte suisse avait piètre allure après avoir perdu tous les attributs qui lui confèrent sa superbe dans les airs.

En ce moment, les hélicoptères de l'armée suisse sont en nombre au fond du val d'Hérens. Ils assurent la logistique et le transport des troupes sur le parcours de la Patrouille des Glaciers organisée par l'armée pour la semaine prochaine.

Une attraction

Samedi dernier, on a assisté à un véritable grounding. Un Super-Puma Cougar se retrouve cloué au sol, sans pouvoir être réparé sur place. Cela suscite tout de suite la curiosité des gens du lieu, dont le patron de l'épicerie locale, Christophe Clivaz: "D'habitude, on assiste à un ballet d'hélicoptères sans histoire, tout à coup cet engin en panne est devenu une attraction."

De la base militaire de Satarma, il faut ramener l'engin par la route comme une vulgaire voiture... Il est vite apparu qu'il était impossible de faire descendre ce géant des airs entier par la route qui compte de nombreuses galeries. Ce modèle fait environ 16m de long pour 5m de haut et un poids de 5 tonnes.

Peu à peu, les mécanos de l'armée l'ont mis en pièces. Les pales sont parties en premier, puis la partie supérieure, les patins, les roues et enfin la queue. Il n'est resté que l'habitacle qui a été hissé sur un camion avec une grue appelée à la rescousse. Mardi soir, le superfauve a pu rejoindre Sion par bribes et morceaux.

Le no comment de l'armée

Christophe Clivaz et ses enfants n'ont rien manqué de l'effervescence autour de cet appareil déchu. "Finalement, ils ont été rapides pour le démonter, estime-t-il. Ils n'avaient pas le choix. Un autre Super-Puma n'a pas la force pour le porter." De peu, puisqu'il pourrait assumer une charge de 4 tonnes.

Delphine Allemand, porte-parole de l'armée suisse, confirme cette opération inédite: "La route jusqu'à Sion étant particulièrement sinueuse, il a fallu organiser un convoi militaire, mais tout s'est bien passé. L'hélico a rejoint Sion en une heure et demie dans la nuit." Quant à la nature de la panne et le coût de l'opération, no comment. "C'est une panne comme il peut en arriver à tout véhicule", relativise-t-elle. La flotte de Super-Puma n'est toutefois pas décimée, puisque les forces aériennes comptent 25 hélicoptères de ce type.

Eric Fellay

Image

Image


Retourner vers « La revue de presse »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités