«Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho de notre âme, de notre bouche et de nos mains, aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques» Jean Jaurès

Nouvelliste du 18.04.18 - La Patrouille décalée d'Arolla BlaBla

Articles interceptés dans la presse
Avatar de l’utilisateur
arollablabla
Agitateur
Agitateur
Messages : 2869
Enregistré le : 04 juin 2007, 15:37
Localisation : Rond-Point Arolla
Contact :

Nouvelliste du 18.04.18 - La Patrouille décalée d'Arolla BlaBla

Message non lupar arollablabla » 18 avr. 2018, 17:34

PDG - La vallée envahie par l'armée et les sportifs tous les deux ans, l'épicier-blogueur Christophe Clivaz pose un regard amusé et amusant sur l'événement.

Sur la route d'Arolla, quelques jours avant la Patrouille de glaciers, le dépaysement est total. Une demi-douzaine d'hélicoptères transpercent le ciel, des militaires somment les voitures de ralentir pour traverser ce qui ressemble en tout point à une zone de guerre. Barrières, tentes, camions, Arolla est en zone d'occupation.

Dans son épicerie du Rond-Point, au coeur du village, Christophe Clivaz s'amuse de cette atmosphère qu'il retrouve tous les deux ans. En Crocs, le fondateur du blog Arolla Bla Bla est aux premières loges. Au magasin il reçoit les sportifs, toujours au nombre de trois les années paires, mais aussi les militaires venus compléter leur pique-nique par des "broutilles".

Oser des touches d'humour

Grand amateur de photo, Christophe Clivaz fonde le blog Arolla Bla Bla pour partager ses clichés. Une année avant de vivre sa première patrouille depuis Arolla en 2008. "Nous étions alors partenaires", se souvient Christophe Clivaz. Cette année-là, l'armée s'approvisionne dans les petits commerces locaux. Mais les choses changent deux ans plus tard. En 2010, l'armée arrive avec ses propres victuailles. "Je me suis dit que c'était la bonne occasion pour prendre un peu plus de liberté dans mes publications et oser des touches d'humour."

Il faut dire que la Patrouille des glaciers est une source d'inspiration sans limite. Ce petit village tranquille qui se transforme en aéroport militaire. Ces Super Puma qui font trembler les madriers des mazots. Cette terrible attente des sportifs qui prient les cieux pour pouvoir partir.

"La PdG montre un autre visage d'Arolla, résume Christophe Clivaz. Et comme j'aspire à parler de tout ce qui se passe ici, la PdG est un passage obligé." Particulièrement apprécié des hôtes et es touristes, le blog est devenu une source d'information autant qu'un amusement. "Toutes les informations me parviennent de manière naturelle à l'épicerie", se dédouane celui qui se considère lui-même comme une commère. "Je sais qu'une image cocasse ou un jeu de mots vont faire le buzz." Comme lorsqu'il parle de "déconfiture à l'heure du déjeuner" à propos d'une PdG annulée ou qu'il s'amuse d'un militaire qui fait la sieste.

Rire sans jugement

Mais Arolla Bla Bla s'en défend, l'objectif n'est pas de porter un jugement ou de prendre parti. "Je n'ai jamais été un pro de l'armée mais je trouve bien que les cours de répétition se fassent ici plutôt que dans le vide", tempère-t-il. Ce qui l'anime, lui, c'est de pouvoir parler de sa région. De se réinventer tous les deux ans pour faire sourire les gens. "De montrer que la patrouille ce n'est pas que Zermatt et Verbier." Qu'Arolla participe aussi au succès de la manifestation, avec un plaisir et une malice parfois non dissimulés.

Noémie Fournier

Image


Retourner vers « La revue de presse »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité