Il était une fois Arolla: 1815-1839, les premiers touristes

De la préhistoire au troisième millénaire, en passant par l'Antiquité, le Moyen-âge et les temps modernes, découvrez l'incroyable épopée du Val d'Arolla!
Répondre
arollablabla
Agitateur
Agitateur
Messages : 3005
Inscription : 04 juin 2007, 16:37
Facebook : arollablabla
Localisation : Rond-Point Arolla
Contact :

Il était une fois Arolla: 1815-1839, les premiers touristes

Message non lu par arollablabla » 12 oct. 2015, 11:35

En 1820, l'évêque de Sion et quelques notables vendent « une partie des Alpes » à un habitant d'Evolène. Jean Anzévui, qui se fait traiter de fou par les gens de la région. Toute la partie suisse du Mont-Collon, quelques milliers d'hectares, devient sa propriété.

En 1838, Ch. Godeffroy relie Sion à Aoste. Il sera le premier touriste à franchir le col Collon, devenu quasi impraticable: les glaciers envahissent les passages d'autrefois. Le col d'Hérens reliant Evolène à Zermatt est lui aussi abandonné car trop périlleux.

Le Berlinois Jules Fröbel, établi professeur à Zurich, donnera la première description scientifique du val d'Hérens qu'il parcourut en été 1839: "ces prétendus Huns, alias sauvages, brigands, païens doivent plutôt être les derniers survivants d'une peuplade celtique, non soumise par les Romains. La solitude de leur retraite (Barma) expliquerait cette survivance. Les Evolénards sont en général paresseux... Ils sont excessivement économes et leur constant désir est d'augmenter peu à peu le contenu de leur tire-lire. Un écu tombé entre leurs mains est perdu pour le monde. Même les gens aisés s'habillent fort mal; leur garde-robe est des plus rudimentaire. L'homme le plus riche d'Evolène, racontait la servante du curé, n'a que quatre chemises, dont la moitié sont en lambeaux. ..."

Lors d'une randonnée reliant Liopec (val des Dix) à Evoléna, Fröbel traverse le val d'Arolla, aussi appelé Vallon de St-Bartholomi, et tombera sous son charme...

http://www.arolla.org/history/1815-1839.php

Image



Répondre