19.03.20 - La journée du mariage des oiseaux

Les nouvelles palpitantes du Val d'Arolla, buzz et autres #alternativefacts
Répondre
arollablabla
Agitateur
Agitateur
Messages : 3262
Inscription : 04 juin 2007, 16:37
Facebook : arollablabla
Localisation : Rond-Point Arolla
Contact :

19.03.20 - La journée du mariage des oiseaux

Message non lu par arollablabla » 19 mars 2020, 11:05

C'était en mars 2020
Les rues étaient vides, les magasins fermés, les gens ne pouvaient plus sortir
Mais le printemps ne le savait pas
Et les bourgeons ont commencé à s'ouvrir, et les oiseaux à se marier
Le soleil brillait, le ciel était bleu, d'un bleu sans avion

C'était en mars 2020
Les jeunes devaient étudier en ligne et trouver des occupations à la maison
Les gens ne pouvaient plus faire de shopping, ni aller chez le coiffeur, ni aller au café
La prudence les interdisait même d'aller là-haut en montagne où les cabanes étaient fermées
Bientôt il n'y aurait plus de place dans les hôpitaux et les gens continuaient de tomber malades
Mais le printemps ne le savait pas
La neige fondait et l'herbe verdissait, d'un vert sans poussière

C'était en mars 2020
Les gens ont été mis en confinement pour protéger les grands-parents et les plus vulnérables
Plus d'apéros, plus de terrasses, plus de concerts, plus de théâtre ni de choucroutes géantes
La peur était devenue réelle, les jours se suivaient et se ressemblaient
Mais le printemps ne le savait pas
En plaine, les pommiers, les poiriers, les abricotiers et les cerisiers ont fleuri
Plus haut, les mélèzes ont sorti leurs épines et la montagne ses anémones, ses crocus et ses soldanelles

Les gens ont commencé à lire, à jouer en famille, à se serrer les coudes
À écouter les oiseaux être heureux en ménage
Les gens chantaient sur le balcon en invitant leurs voisins à faire de même
Les gens applaudissaient pour remercier leurs anges gardiens
Les gens acclamaient ces guerriers blancs, ces héros qui luttaient sur le front sans faillir
Les gens ont appris une nouvelle langue, celle de la solidarité
Les gens ont appris à se concentrer sur d'autres valeurs, sur l'essentiel
Certes le monde s'était arrêté et l'économie dégringolait
Mais le printemps ne le savait pas
Les fleurs ont laissé leur place aux fruits
Les oiseaux ont fait leur nid et les ont remplis de petits

Puis le jour de la libération est arrivé
Les gens l'ont appris à la radio, à la télé, chez l'épicier ou chez le postier
Le virus avait perdu parce qu'ils avaient tout compris
Alors tous sont descendus dans la rue
Tous ont chanté, tous ont pleuré, tous se sont embrassés
Tous ont célébré en se débarrassant de leurs gants, de leurs masques et de leurs bouteilles de désinfectant

Et c'est là que l'été est arrivé parce que le printemps ne le savait pas
Le printemps a continué à être là malgré tout, jour après jour
Le printemps a continué à être lui-même malgré le virus, la peur et la mort
Parce que le printemps ne le savait pas
Il a appris aux gens le pouvoir de la vie

Tout va bien se passer, restez chez vous, protégez-vous, et vous profiterez de la vie

adapté d'un texte d'auteur inconnu.

Image



Répondre