7 décembre 2008 - Racket & baston, ça n'arrive qu'aux autres

Rétrospective 2008 du Val d'Arolla
Verrouillé
arollablabla
Agitateur
Agitateur
Messages : 3124
Enregistré le : 04 juin 2007, 16:37
Facebook : arollablabla
Localisation : Rond-Point Arolla
Contact :

  7 décembre 2008 - Racket & baston, ça n'arrive qu'aux autres

Message non lu par arollablabla »

Les rackettes et les bâtons n'arrivent qu'aux autres ? Détrompez-vous....

Les rackettes, c'est quoi ?

Les rackettes sont un sport pratiqué par une personne ou un groupe de personnes mal-intentionnées ayant pour but d'extorquer à un tiers l'envie de travailler afin que ce dernier éprouve une ivresse douloureuse qui ne peut être appaisée que par une bouffée de grand air frais dans un champ de poudre immaculé.

Détecter si vous ou quelqu'un de votre entourage subit des violences

Un citadin agressé est presque toujours malheureux. Il n’a plus confiance en lui et se sent finalement coupable de la tristesse de son environnement hostile. Son comportement change (blues inhabituel, visites fréquentes sur webcams et sites météos, erreurs professionnelles, troubles du sommeil…). Il rechigne à aller au boulot. Son rendement baisse sans raison apparente, et il devient agité ou se replie sur lui-même, mangeant de moins en moins. Toute une série de signaux doivent absolument vous alerter.

Comment aider une victime ?

La première chose à faire, c’est de lui en parler. Sans le brusquer ni le culpabiliser, afin de le rassurer.

Déculpabiliser la victime

Il est possible de dire au citadin : " Obliger quelqu’un, par de belles images, à vouloir marcher paisiblement dans la neige, c’est des rackettes et c’est un délit. Le coupable, ce n’est en aucun cas la victime, mais le webmasteur. Ne rien dire, c’est inciter les racketteurs à continuer. Si vous êtes victime de rackettes ou de plantés de bâtons, il faut en parler. Si le quartier est peu rassurant, de par la couleur du ciel, il est préférable de déménager.

Les réactions à éviter


Faire comme si rien ne s’était passé.

Qui sont les victimes de la violence ?

Il n’y a pas un profil type de victime. Mais les agresseurs s’attaquent, en principe, à plus faible qu’eux. Cette faiblesse peut être physique, mais également psychologique. Ainsi, le citadin timide, introverti, isolé, sans copains ou peu enclin à se rebeller risque d’être la proie idéale. L’origine, le boulot, le stratus, le métro automatisé qui tombe en panne sont aussi souvent sujet à moqueries, dans le meilleur des cas. La situation peut vite empirer, si rien n’est fait à temps.

Pour en savoir plus

SOS Sentier Rackette et baston Arolla : +41 27 283 40 00 (du lundi au vendredi, de 9 h à 18 h).

Image


olivier.libersa
Aficionado hyperactif
Aficionado hyperactif
Messages : 90
Enregistré le : 04 juin 2007, 18:18
Localisation : Martigny

  Re: 7 décembre 2008 - Racket & baston, ça n'arrive qu'aux autres

Message non lu par olivier.libersa »

:shock: J'ai la curieuse impression de m'être déjà fait racketté de nombreuses fois par un certain "KRIK".
En plus, le problème, c'est que je ne compte pas porter plainte, en effet, je succombe à la tentation et me delecte de ses belles images... :roll:
Je crois qu'il a trouvé la victime idéale. Suis-je le seul? :?


brigitte.membrive
Aficionado hyperactif
Aficionado hyperactif
Messages : 26
Enregistré le : 12 mars 2008, 13:18
Localisation : Waterloo, BE

  Re: 7 décembre 2008 - Racket & baston, ça n'arrive qu'aux autres

Message non lu par brigitte.membrive »

Pas seul Ambassadeur, le même racketteur m'a également touchée!!! Mais c'est sans rancune ni regret que du contraire... :D


Verrouillé